Café philo du 12 novembre 2019

Le 12 novembre 2019, les élèves de Terminale et de Première spécialité Humanités se sont retrouvés au CDI afin de parler du hasard, par le biais de divers sujets, l’existence de celui-ci étant au cœur du débat.

Pour certains, le hasard existe bel et bien, lorsque l’Homme est dans l’incapacité d’expliquer, à l’image de la biologie où il n’existe aucune explication du vivant et de la norme.

Pour d’autres, le hasard n’existe pas ; en effet, bien que l’Homme pense le contraire, il est toujours guidé par quelque chose que ce soit la nature, comme le développe Kant dans Histoire d’une idée du point de vue cosmopolitique, ou même son propre cerveau, qui occulte avoir fait ces choix inconsciemment. L’homme n’est alors jamais réellement libre et tout est explicable. Même ce qui peut sembler hasardeux est en fait justifié que ce soit grâce à des probabilités ou à des progrès, ainsi la météo qui auparavant semblait hasardeuse et qui est désormais explicable et prévisible.

Néanmoins ce négationnisme a été remis en cause par le fait que pour que l’homme parle du hasard et de l’inexplicable, il faut qu’il en ait une idée

Ce café philo a été clôturé par une collation préparé par les élèves de la Terminale de Mme Tagbé. Pour cela, ils se sont rendu le 11 novembre au PANAF, restaurant panafricain et école de cuisine à destination de jeunes migrants revenant de Syrie, dirigé par Mme Karelle Biyot. Sous le regard de” Tata Dorine” , professeur de cuisine au Panaf, les élèves ont pu préparer pour le café philo plusieurs mets africains (Beignet de haricot au poisson, Beignets d’igname à la viande, de la confiture de poivron, de la sauce feuille et une belle salade de fruit de saison).

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Tweets
Font Resize